Print Friendly, PDF & Email

1erpetitbleu

Emile De Girardin, dans son ouvrage La politique Universelle, disait « Gouverner c’est prévoir ; et ne rien prévoir, c’est courir à sa perte.. » Rassurez-vous, je n’ai pas lu cet ouvrage, et je ne connaissais pas cet homme politique jusqu’à aujourd’hui ; pourtant, il semblerait que notre direction ne connaisse même pas cette citation.
Si force est de constater que dans bien des situations, elle doit être mise au pied du mur pour agir voyons si elle a prévue ce que pourrait lui coûter les points que je vais vous exposer ci-dessous.
 

Fiche de paie. Quand il y’ a du flou, il y’a un loup…

Au mois de décembre 2019, nous avions interpellé la direction à propos du paiement pas clair des primes de trajets pour ceux qui en bénéficient. Bien sûr, nous nous sommes vu accusés de revenir sur le sujet ; la direction bien pensante (qui a interprété une fois de plus nos propos), a bien pris le soin de répondre à côté et botter en touche notre demande...
C’est la raison pour laquelle, nous avions reformulé cette question pour le prochain CSE (qui doit déranger car elle a aussi refusé qu’elle soit inscrite à l’ordre du jour), à savoir de faire figurer sur le bulletin de salaire, les dates en adéquation avec les trajets effectués et déclarés. En effet, les primes de trajets sont très souvent payées le mois suivant ou plusieurs mois après que ces derniers aient été effectués. Sans date, impossible de savoir ce qui a été réellement payé, et ce qui est encore dû.
Nous ne le dirons jamais assez : la transparence engendre la confiance, l’opacité, la méfiance.

Gouverner c'est prévoirPréserver la santé de ses salariés : une obligation de résultat pour l’entreprise !

Nous vous avions promis de vous tenir au courant des réponses faites par la direction concernant les véhicules hybrides Toyota.
Si cette dernière a bien reconnue que les Toyota Yaris ne sont adaptées que pour la ville (sic), il n’en reste pas moins qu’il faudra attendre la sortie des Clio Hybrides (au mieux en septembre 2020) pour que celles-ci remplacent les Yaris. Quand au problème des Toyota Corolla, l’option du réglage des lombaires devrait faire son apparition en 2021 (si tout va bien). Bien entendu, le remplacement des véhicules « inadaptés » sera à la discrétion du manager… .
Les services Généraux sont ouverts à toutes suggestions pour des véhicules hybrides plus adaptés pour les « Gros rouleurs » ; à condition que ces derniers ne soient pas plus chers que la futur Clio… Pourtant nos homologues techniciens Anglais roulent dans une Corolla et les Allemand dans une Passat. Donc, à moins que vous connaissiez une entreprise pouvant proposer un véhicule hybride de type Mégane, au prix d’une Clio, je vous suggère de continuer à serrer les dents… .
Toutefois, nous rappelons à notre direction qu’elle a une obligation de résultat concernant la préservation de la santé de ses salariés. Se trouver désolée que les véhicules qu’elle met à disposition de ses collaborateurs ne conviennent pas à leur activité professionnelle car sources de problèmes physiques, ne lui suffira pas à s’exonérer de ses responsabilités. Sauf à considérer bien sûr, que les économies réalisées vaillent bien que l’on massacre la santé de quelques collaborateurs… . Pourtant, avoir une réelle politique véhicule adaptée aux déplacements professionnels de ses salariés fait bien partie de la Qualité de Vie au Travail ? Non ?

Pertes majeures sur un contrat mineur.

D’après de récentes informations que nous avons eu en notre possession, nous avons appris la perte de plusieurs centaines de milliers d’euros sur un contrat mineur. Même si elles ne semblent pas remettre en cause l’année déclarée exceptionnelle, il est indéniable que cela aura forcément des conséquences sur la rentabilité de la France. De plus, ces pertes ont été constatées après un an d’activité sur ce contrat alors que Computacenter est encore engagée pour deux ans avec ce client.
Bien évidement, nous avons demandé que ce point soit mis à l’ordre du jour du prochain CSE afin de savoir quelles solutions sont envisagées par la direction afin de redresser cette situation. Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant des réponses qu’elle nous donnera.

Ainsi que je vous l’écrivais en titre de ce petit bleu, « Mieux vaux prévenir que guérir ». Nous espérons que la direction fera sien cet adage, pour le bien de tous.